the clown compagnie

La voie du Thé... Les pays arabes.

Les Arabes connaissent le thé depuis le 9ème siècle par le biais des échanges commerciaux avec la Chine et le Japon. Certains de leurs récits anciens font mention de cette boisson. Pourtant leur intérêt ne semble guère avoir été éveillé avant le 19ème siècle. En fait, le thé est si bien accueilli qu’on se met à en consommer à toute heure du jour et il devient même la boisson nationale, intimement associé à l’hospitalité et à la sociabilité.




Le thé à la menthe (en arabe, nâa-naa), aussi appelé thé arabe ou familièrement whisky berbère, est la boisson traditionnelle des pays arabes. Elle résulte de l’infusion de feuilles de thé vert (généralement du gunpowder) et de menthe précédemment lavée, accompagnée de beaucoup de sucre et servie très chaude et souvent avec des pâtisseries. Dans les pays arabes, le thé à la menthe est la boisson rituelle de l’hospitalité.




« Le premier verre est aussi amer que la vie. Le deuxième est aussi doux que l’amour. Le troisième est aussi apaisant que la mort. »

Proverbe arabe





La préparation du thé a la menthe est prise très au sérieux et c’est presque tout un art, l’art de la patience. D’ailleurs si on a un spécialiste dans « l’assemblée » c’est toujours devant lui qu’on dépose le service a thé et c’est un honneur pour lui de préparer le thé. Cela signifie qu’on reconnaît son « talent » et on dégustera le thé qu’il aura préparé en appréciant le dosage, l’allure du thé dans le verre, le goût sucré.

Le rituel exige qu’il soit servit de très haut, afin de l’oxygéner, après avoir servi par deux fois un verre qui est reversé dans la théière pour mélanger quelque peu la boisson.




La particularité de sa préparation est due à la conservation de quelques feuilles de thé et de menthe dans la théière, qui continuent ainsi à infuser tant que celle-ci n’est pas entièrement vidée, généralement au bout des trois tournées rituelles. De ce fait, la boisson gagne progressivement en amertume (prolongation de l’infusion du thé), mais surtout en saveur et en douceur, d’autant que l’on peut ajouter du sucre au cours du service. La couleur or de la boisson sera par là même également de plus en plus prononcée. Dans certaines contrées, on y ajoute quelques pignons.